Le Rythme de la Jungle : Welcome to the Jungle !

Deuxième et dernière article sur la saison du Festival du Roi Lion et de la Jungle. Le premier article est disponible ici !

Le Rythme de la Jungle est l’un des deux shows majeurs de la saison, se situant dans la jungle indienne.

Ici, Mickey, Minnie, Donald et Daisy explorent la jungle jusqu’à arriver à leur but (qui nous est totalement inconnu). La seule justification possible, c’est qu’ils étaient en coulisses et cherchaient tant bien que mal Central Plaza (Disneyland Paris est donc une jungle ?).

Installés sur les 4 scènes de Central Plaza, les personnages sont rejoints par une chanteuse, Dingo et des percussionnistes indiens, Clarisse, ainsi que Tic et Tac. S’en suivent des moments musicaux autour de la musique indienne et des chansons du Livre de la Jungle avec Baloo et le Roi Louie.

Métissage musical fourni, le spectacle mélange orchestre symphonique, ensemble pop et musique ethnique indienne. On peut noter aussi la présence d’une chanteuse live sur scène ainsi que des percussionnistes amplifiés. Le spectacle a pour fil conducteur la chanson We’re on Your Way.

La Mise en Scène

Le spectacle est précédé par un jeu rythmique sur des djembés entre la bande son, des Cast Members et des personnes du public. S’en suit une annonce des 4 personnages explorateurs et Dingo qui préviennent de leur arrivée, permettant l’immersion du spectateur dans le spectacle. On gagne en efficacité pour le temps d’attente, le spectateur ne patientant pas dans le vide, mais ces annonces peuvent paraître puérile avant le spectacle. Heureusement, on est de l’ambiance générale du spectacle. Construit en 4 parties différentes, il n’y a aucune cassure de rythme, et toutes les parties s’emboitent facilement de façon très logique :

  • Arrivée des personnages explorateurs.
  • Arrivée de Dingo, Clarisse, Tic et Tac, percussionnistes, chanteuse et danseurs.
  • Arrivée de Baloo et Roi Louie.
  • Grand Final.

Les 3 derniers passages sont égaux sur le point de vue du rythme et de la mise en scène. Chaque groupe de personnage est mis en valeur, n’est pas oublié et à son moment. Seul le premier passage est moins fort, car introductif.

On saluera aussi le passage d’une scène à une autre des personnages,ce qui permet à tout le monde de voir tous les personnages (ce qu’on pouvait reprocher à la Célébration d’Halloween).

La Musique

Les Rythmes de la Jungle est un mélange de musique pop (avec orchestre symphonique et orchestre pop) et musique ethnique. On a aussi pour le spectacle, comme pour le Roi Lion et le Rythme de la Terre, un mélange de musique live et musique enregistrée.

La chanson We’re on Your Way est dynamique, ancrée dans le spectacle et fédératrice.

Là où je félicitais la performance vocale dans le spectacle du Roi Lion, les représentations du Rythme de la Jungle me laissaient dubitatifs.

Les arrangements de chacune des chansons du Livre de la Jungle sont une réinvention totale, décrivant le côté majestueux de la Jungle ! Ils se concentrent sur la confrontation entre le lyrisme aigu et très mélodique de la chanteuse avec les voix graves et rythmées de Baloo et Roi Louie.

Un dernier moment musical, le plus important de tous, réelle nouveauté, loin des clichés de musique occidentale est interprété pour la deuxième séquence : c’est un réel moment de métissage musical, mélange de musique occidental et musique ethnique, dans l’esprit de rendre accessible un univers inconnu aux visiteurs, comme le voulait Walt Disney par exemple avec ses Silly Simphonies.

La culture indienne dans l’univers occidental de Disney.

Tout ce qui est loin de l’idée d’exploration de la part des 4 premiers personnages Disney est fourni de références un maximum réaliste de la part des créatifs Disney. Ainsi, les costumes ou musiques de ce spectacle paraissent vrais et loin des clichés de la musique indienne que l’on connait (musique dans le style de Bollywood…).

Les danses sont des stéréotypes des danses orientales sans tomber dans la caricature de celle-ci.

Le spectacle se finit des feux d’artifices de couleur rappelant le Holi, la Fête des Couleurs, qui est célébrée aux mois de février et mars.

Les paroles du deuxième tableau sont, et c’est un fait rare pour un parc Disney, totalement en langue indienne. Dans ce même tableau, les percussionnistes réalisent le Konnakol, un système d’apprentissage rythmique indien où chaque rythme est symbolisé par une syllabe.

A partir de 5min43, le percussionniste fait un exemple de Konnokol

Au final, les Rythmes de la Jungle est un spectacle de qualité, l’une de ces créations par Disney qui permet de s’ouvrir à une nouvelle culture. La durée de 15 minutes est suffisante pour divertir le spectateur, qui retrouve aussi tous les codes qui vont le satisfaire : musique, danse et Mickey.

Son rythme est fort et dynamique, sans trêve, on n’a pas le temps de s’ennuyer.Les Rythmes de la Jungle est la réussite de cette saison, un vrai plus original, dans la continuité de Pirates et Princesses, à la croisée des chemins ou la Célébration d’Halloween de Mickey !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s