Les 30 ans de Disneyland Paris : Rêvons… et le monde s’illumine !

Dans le cadre des festivités du 30e anniversaire de Disneyland Paris, 3 événements majeurs sont proposés dans le Disneyland Park :

  • Disney D-Light : un show mêlant projections sur le château, fontaines, illuminations et drônes.
  • Des jardins féériques : 30 statues de personnages Disney, réparties en 10 endroits, entourent Central Plaza.
  • Rêvons… et le monde s’illumine ! : un show de jour qui invite à la fête avec différents personnages des studios Disney et les Fab 5.

C’est ce spectacle, et principalement sa musique, que nous allons décrypter dans cet article.

Pour comprendre certains aspects de la chanson, je vous conseille l’article sur Un monde qui s’illumine…

D’après le communiqué sur le site de Disneyland Paris :

En route pour une vague de joie et de fête avec ce nouveau spectacle de jour à Central Plaza ! Venez rêver plus fort avec nous, dans un festival de couleurs et de rythmes entraînants. Aux sons d’une musique inédite, Mickey, Minnie et leurs amis vêtus de leurs nouveaux costumes étincelants vous invitent à danser, rire et rêver plus fort devant le Château de la Belle au Bois Dormant pour que le monde s’illumine !

Le spectacle est donc une invitation à la fête avec les personnages Disney sur Central Plaza. Nous pouvons y retrouver les personnages emblématiques des Studios Disney, d’autres plus anciens mais fédérateurs, et, grande surprise, des personnages plus récents qui ne sont vus qu’à de rares occasions sur le parc :

  • Le spectacle est mené par Mickey, Minnie, Pluto, Dingo, ainsi que par le couple Donald & Daisy ou encore Tic, Tac et Clarisse.
  • Les personnages fédérateurs, que l’on retrouve dans la majorité des événements de Disneyland Paris, proposés sont Peter Pan, Le Génie, Tiana, Raiponce, Jessie et Woody, Alice et le Chapelier Fou.
  • Les nouveautés, sur le pont de vue des personnages, sont Joie, Nick et Judy, ainsi que Miguel.

Ils sont tous accompagnés d’une 15aine de danseurs.

Le spectacle garde le concept du spectacle à 360°, installé depuis Pirates et Princesses : à la croisée des chemins !, et que Jungle Book Jive a confirmé (les stop-show d’Halloween et de Noël utilisent à plus petit échelle ce concept). Cela permet vraiment d’être en immersion dans le spectacle, entouré des différents performers, et par la musique, dont la spatialisation a été poussée ici.

Le spectacle se divise en 5 grandes sections : une parade initiale et conclusive et 3 grands tableaux sur des thèmes fédérateurs, avec un grand medley de chansons Disney.

La première partie est l’introduction du spectacle, permettant l’arrivée des chars et personnages sur Central Plaza. La chanson Ready for the Ride accompagne cette parade, jusqu’au début des 3 tableaux fixtes . Lors de l’arrivée de cette procession sur le point de rendez-vous, Un monde qui s’illumine, hymne de ces 30 ans retentit et conclut ce premier tableau, dans la continuité de la première chanson, en gardant son style et sa rythmique.

Ready for the Ride est une chanson dans une ambiance très entraînante et rythmée, qui contrairement, à la version originale d’Un monde qui s’illumine. Nous avons un mélange pop electro et rock, agrémentée de couleurs très cuivrées. La chanson utilise aussi le système des 4 accords, mais dans un rythme plus rapide. Ce choix permet de n’annoncer que les verbes d’action de l’hymne des 30 ans.

Le premier tableau du spectacle est sur le thème de l’amitié. Il utilise des thèmes rappelant le lien amical ou le soutien affectif entre deux personnages ou entité dans chacun des films. Le premier medley est composé des chansons suivantes :

  • Friends Like Me – Aladdin (1992)
  • Arabian Nights Aladdin (1992). Seulement en version instrumentale.
  • Under the SeaThe Little Mermaid (1989)
  • Give a Little WhistlePinocchio (1940)
  • The Unbirthday SongAlice in Wonderland (1951)
  • I Just Can’t Wait to be KingThe Lion King (1994)
  • Topsy Turvy – The Hunchback of Notre Dame (1996)
  • Be Our Guest Beauty and the Beast (1991)

Les deux dernières chansons concluent le tableau de manière festive où on invite le public à participer à l’événement.

Le deuxième tableau est un hommage aux liens familiaux sur une ambiance hispanique et tzigane. On y entend :

  • Mi CorazonCoco (2017)
  • You’ll be in my Heart – Tarzan (1999)
  • You’ve got a friend in meToy Story (1995)
  • Almost TherePrincess and the Frog (2009)
  • Remember meCoco (2017)

La chanson Almost There est évoqué sur un court extrait (la mélodie de ce texte). Cette chanson parle principalement des ambitions de Tiana pour monter son restaurant en gardant en mémoire le travail de son père. Celle de Toy Story parle de la relation entre Woody et Andy, qui est bien plus qu’amical mais réellement fusionnelle.

Le troisième tableau a pour but de donner de l’espoir et du courage, avec des chansons pleines d’engouement et épiques, sur un accompagnement beaucoup moins pop qu’au début, plus symphonique et sur une ambiance motivante. Les titres diffusés sont :

  • Try Everything – Zootopia (2016)
  • How I’ll Far Go – Moana (2016)
  • You Can Fly – Peter Pan (1953)
  • Go to the Distance – Hercules (1997)
  • A Dream is a Wish Your Heart Makes – Cendrillon (1950)
  • I’ve got a DreamTangled (2010)

Toutes ces chansons évoquent l’espoir d’un personnage d’accomplir un de ses rêves. Ce sont en général les chansons I Want du dessin animé. L’arrangement de I’ve got a Dream casse l’ambiance posée avec une version de la chanson dans un style gospel, avant de revenir à l’atmosphère principal du tableau. Afin de garder cette ambiance héroïque jusqu’à la fin du show-stop et l’explosion finale sur le château et sur scène, ce medley s’enchaîne directement après par Un monde qui s’illumine. On retrouve les titres de Zootopia et de Peter Pan, avant d’entendre dans un silence brutal When You Wish Upon a Star qui fait son grand retour depuis 2017 (je ne compte pas le clin d’œil d’Illuminations).

Le spectacle se finit par une grande coda sur Un monde qui s’illumine, dans un tempo lent, une orchestration symphonique fournie et une progression harmonique et mélodique de plus en plus aigüe, qui mène au feu d’artifice visuel et musical.

La parade retourne en coulisse sur Ready for the Ride, agrémenté du thème de Be Our Guest, qui n’oublie pas de rappeler que le spectateur est convié à cette fête et qu’il en devient même un acteur à la demande des personnages Disney.

La grille de compétences

Son scénario

Note : 3 sur 4.

Même si l’invitation à la fête et au rêve est ici réussie, grâce aux chansons utilisées et à l’ambiance sans aucun temps mort du début jusqu’à la fin, on peut regretter que c’est un sujet générique qui ne célèbre en rien les 30 ans du complexe de Disneyland Paris. Le message qui pourrait justifier l’absence de 30 ans d’événements dans le complexe serait que le spectateur est invité à construire le futur des lieux !

Les décors et les costumes

Note : 2 sur 4.

Ma plus grande déception concernant Rêvons… et le monde s’illumine est qu’il est très minimaliste sur le point de vue visuel. Ce minimalisme semble être le point principal du style de ce 30e anniversaire, mais ici, ça me semble être un point plutôt faible. Les chars sont très sobres et peuvent surprendre lorsque l’on connait la grandeur et la splendeur des chars des spectacles et parades précédentes, avec des tubes et des vitres de couleurs, qui, cependant, rendent un bel effet de reflet avec les lumières (naturelles ou non). Les costumes sont, quant à eux, très suprenant. Je ne suis pas du tout partisan de l’effet « jogging » et « sportswear » des tenues, qui se détachent des productions des parcs Disney (tout du moins des parcs français)…

La musique

Note : 4 sur 4.

C’est le point fort de ce spectacle ! La chanson Ready for the Ride est une belle introduction au spectacle et un appel efficace à la fête. L’apparition avec Un monde qui s’illumine… est subtile et très bien amenée, avec un mélange des 2 titres sans pour autant arriver comme un cheveu sur la soupe. Le medley est impressionnant, avec un large choix de titres Disney, récurrents pour certains ou plus rares pour d’autres (Topsy-Turvy). L’évolution des styles musicaux, du depop Ready for the Ride, jusqu’au glorieux Un monde qui s’illumine… final, en passant par l’exotisme du tableau familial, accompagne le spectateur vers la satisfaction du grand feu d’artifice final. Bravo au compositeur et arrangeur de cette musique.

Conclusion

Note : 3.5 sur 4.

Rêvons… et le monde s’illumine ! est un spectacle efficace, entraînant et fédérateur, qui doit son succès à sa musique omniprésente qui ne provoque aucun relâchement et tient en haleine le spectateur pendant près de 15 minutes ! Les quelques ratés de ce spectacle sont compensés par l’atmosphère festive omni-présente ! Même si les 30 ans ne sont qu’un prétexte à montrer ce show, c’est une belle réussite pour ces festivités !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s