Big Thunder Mountain : quand on rentre dans l’action ! – Partie 1

La particularité des Magic Kingdoms est que le visiteur rentre dans le film qu’il a regardé chez lui ou au cinéma. Même si toutes les productions Disney ne sont pas représentées ou les scènes découvertes ne sont pas inspirées d’un dessin-animé, l’objectif est toujours le même : le visiteur devient acteur. C’est pour cela qu’un employé Disney devient un membre de la production et que le visiteur est quant à lui un guest.

Vasile Sirli et Robert Fienga me disaient qu’en entrant dans un Magic Kingdom, on entrait sur scène, dans un espace tri-dimensionnel, on passe derrière son écran !

Musicalement, la musique variera en fonction de l’histoire et de la position du visiteur dans le parc.

Frontierland et Big Thunder Mountain sont l’exemple parfait des styles de musiques qui s’adaptent au rôle du visiteur dans le parc.

Pour recontextualiser : l’histoire de Frontierland est celle d’une ville de l’ouest, Thunder Mesa, qui, après s’être développée grâce à l’or et à l’entreprise minière de Henry Ravenswood, propriétaire de la mine et du manoir (accueillant l’attraction Phantom Manor), a subi un tremblement de terre du, d’après des légendes indiennes, au Grand Oiseau Tonnerre (Thunder Bird), oiseau qui protégeait la montagne. Ainsi, le visiteur, en traversant le land, doit se sentir dans une ville-fantôme de l’ouest américain, comme il y en a eu après la ruée vers l’or. On marque une différence entre l’entrée du land via Main Street, qui montre l’abandon de la ville, et le fond du land, avec Cotton Creek Ranch, qui montre le développement de la ruralité avec la traversée du chemin de fer, donc la renaissance de Thunder Mesa.

Tous les décors, visuels ou sonores, doivent rappeler l’idée que se font les Européens de l’ouest américain, donc doivent se rapprocher un maximum des westerns des années 50 et 60, réalisés par Sergio Leone par exemple. La musique doit donc s’inspirer aussi de ces westerns, afin de conforter le visiteur dans cette vision de l’ouest américain du XIXe siècle. La boucle sonore de Frontierland est composée de réinterprétations de musiques de ces westerns, composées par Elmer Bernstein (avec The Magnificient Seven, The Comancheros), Ennio Morricone (avec For a Few Dollars More, The Good, the Bad and the Ugly), Henri Mancini (avec The Cowboys, Oklahoma Crude), Aaron Copland (avec la suite Rodeo) ou Bruce Broughton, (avec Silverado). La musique se compose aussi de génériques de séries télévisées de la même époque comme Bonanza ou Lonesome Dove. 30 La deuxième partie du land, plus rurale, est composée en majeure partie de bruit rappelant la nature et la forêt, comme pour l’ambiance sonore de la partie asiatique d’Adventureland.

A partir du moment où on passe la barrière d’entrée de Big Thunder Mountain, la musique d’ambiance de Frontierland disparaît : on passe de spectateur d’un film de Western lambda, avec plusieurs musiques utilisant les codes des musiques de Western à acteur d’un de ces films. Donc on rentre dans la cour de l’usine de Big Thunder Mining Company, avant d’être dans l’usine, vaste endroit où les mineurs se préparent avant d’aller dans la mine. L’ambiance musicale de l’attraction commence à partir du moment où l’on rentre. Ainsi, un silence naturel sert de transition entre une musique symphonique et un ensemble folklorique. Cette transition représente le passage d’un monde cinématographique au « monde réel », un monde plutôt sorti de l’imaginaire culturel européen. La boucle musicale d’ambiance de l’attraction est constituée d’arrangements de chansons populaires américaines, avec un ensemble folklorique (un violon, une guimbarde, un harmonica, un banjo, une guitare, un piano, une planche à laver). A noter que la boucle contient aussi des arrangements de chansons de courts métrages des Studios (A Cowboy Needs a Horse), des chansons de films live des Studios, des compositions spécialement créées pour l’ensemble d’attractions Big Thunder Mountain (All Aboard the Mine Train).

De manière anecdotique, Oh ! Susanna n’est pas une chanson traditionnel, elle a été composée par Stephen Foster est une chanson écrite pour un Minstrel Show, un spectacle itinérant américain, connu pour son Blackface. Elle est rentré dans l’inconscient culturel américain après sa commercialisation.

L’ambiance sonore de Big Thunder Mountain devient intéressante lorsque l’on se rapproche du train. Ce qui rend l’attraction immersive, c’est la diversité d’éléments rendant vivant toutes les images que l’on se fait de la vie au Far West. Du bruit des trains sur rails au mécanisme de remontée des wagons. Ainsi, l’attraction parait des plus réalistes. Sauf que l’attraction n’est pas isolée mais est centrale pour Frontierland. Tout ce qui se situe en extérieur de la montagne s’entend depuis le land lui-même. La majeure partie de la vie sonore se fait donc grâce à Big Thunder Mountain et est liée à l’histoire de la ville de Thunder Mesa. Le lien entre le land, Big Thunder Mountain et Phantom Manor est donc très fort, car les coyotes que l’on entend sur l’île se retrouvent aussi dans le cimetière de Boot Hill et dans Ghost Town.

Là où Pirates of the Caribbean, Space Mountain ou encore Tower of Terror sont des chefs d’oeuvre dans le domaine des attractions, grâce à des histoires fortes, des mises en scène imposante et des décors et lumières très travaillés, Frontierland est une unité, un assemblage de réussites artistiques qui réagit sur le visiteur de manière plus considérable. Même si l’histoire n’est pas clairement expliquée, l’immersion et les références des attractions les unes entre les autres permettent le succès du land, dont la musique est un des éléments forts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s